Les bandes vidéos ont été transférées !

C’est une grande nouvelle que celle-ci. Les bandes ont quittées les Archives départementales de l’Isère (ADI) jeudi 28 juin et ont été réceptionnées par la Bibliothèque nationale de France (BnF) le soir même. Cela fait depuis fin 2015 que le contact avec la BnF a été pris. Depuis nous étions dans une démarche de signature de convention avec elle pour pouvoir transférer ces bandes en toute sérénité et de permettre la préservation du fonds Vidéogazette.

Les bandes étaient conservées jusqu’alors aux ADI où elles avaient été déposées préalablement au début des années 90, car les conditions de conservation au Centre AudioVisuel (maintenant la Maison de l’Image) s’étaient dégradées. La convention avec la BnF a été signée en novembre 2017 lors du séminaire sur Vidéogazette pendant le Mois de la Photo. Depuis il a fallu s’organiser pour transférer les bandes.

Pourquoi envoyer les bandes à la BnF ?

Le fonds Vidéogazette se compose de bandes vidéo 1 pouce et 1/2 pouce. Ce sont des formats qui remontent aux années 60 et 70 et qui sont aujourd’hui fragiles. En effet, lire ces bandes demande des précautions particulières que la Maison de l’Image ne peut assurer et doit alors passer entre les mains de professionnels. Toutefois cela demande un coût non négligeable. En recherchant des solutions la piste de la BnF nous a été soumise et correspondait parfaitement à nos besoins. De plus la prise en charge des bandes et leur numérisation entre dans la mission de dépôt légal des vidéogrammes, mission de service public. Le fonds peut être sauvegardé !

Désormais les bandes resteront à la BnF, mais la Maison de l’Image et les ADI recevront les vidéos numérisées afin de permettre la consultation des bandes sur place. La première salve de numérisation est prévue pour la rentrée scolaire 2018. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.